2ème Cycle

Solo

ABBOTT AlainCinq couleurs – Hortensia, 1979.
pour hc
niveau : fin du 2ème cycle
Écriture mesurée, harmonique, peu d’effets employés.

ANDRÈS BernardAcalèphes – Hortensia, 1979.
durée : 2’
pour hp
niveau : fin du 2ème cycle
Écriture mesurée ; emploi de nombreux modes de jeu.
Enregistrement dans le CD Bernard Andrès joué par Isabelle Perrin (Hortensia 3003842 / AEC 321).

ANDRÈS BernardTanka – Hortensia, 1985.
durée : 6’40’’
pour hp
Sons koto, jeux avec la clé d’accord, sourdine de papier…
Nombreux changements de mesures
Enregistrement dans le CD Bernard Andrès joué par Isabelle Perrin (Hortensia 3003842 / ARC 321)

BOSSEUR Jean-YvesVingt fois – Billaudot, 1990.
durée : 3’
pour hc
niveau : fin de 2ème cycle ou 3ème cycle
Changements de mesures, travail rythmique, clapets bien indiqués, modes de jeu variés.

BRENET ThérèseMadrépores – Billaudot, 1990.
durée : 5’
pour hc
Approche de la musique aléatoire : 16 séquences sont proposées, l’interprète en choisit l’ordre d’exécution.
Écriture non mesurée, emploi de différents modes de jeu.

BRENET ThérèseSuite fantasque – Billaudot, 1983.
durée totale : 15’45’’
Suite de six pièces ; les deux premières sont jouables en 1er cycle
pièce n° III « Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur »
pour hc ou hp – début de cycle
pièce n°IV « Et leur chanson se mêle au clair de lune »
pour hc ou hp – début de cycle
pièce n°V « …Et sangloter d’extase les jets d’eau »
pour hc – fin de cycle
pièce n°VI « …les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres »
pour hc – fin de cycle
Les titres sont extraits du poème de Verlaine « Clair de lune ».
Écriture non mesurée, emploi de nombreux effets et modes de jeu.
La partition porte le sous-titre : « approche de la graphie contemporaine ».
Enregistrement dans le CD Thérèse Brenet par Sabine Chefson (Pavane ADW 7516 / 2007).

BRESCHAND HélèneImprovisation III – Misterioso, collection Fil Rouge, 2008.
durée : 3’
pour hp ou hc
« …lorsqu’il n’y a plus de mots, plus de cris possible, lorsque l’émotion est à fleur de peau, l’ulcération devient comme immobile, cristallisée, suspendue par une respiration tendue. » (Hélène Breschand)
Écriture graphique et proportionnelle : précise graphiquement, mais sans notes déterminées. Aucune difficulté technique, la difficulté résidant dans l’implication de l’élève pour habiter la pièce. Initiation à l’improvisation.
Enregistrement dans le CD « Hélène Breschand joue… » (in situ 190)

BRESCHAND HélèneJ’enrage – Les signes de l’arc (www.lessignesdelarc.org), 2009.
Pour harpe/voix
Pour hp ou hc
Ecriture non mesurée, voix parlée

CARRÉ GillesTrois études – Harposphère, 1999.
pour hp
Nombreux modes de jeu
Emploi de la voix : sifflé, chanté
L’étude III est plus virtuose (rapidité de jeu, nombreux changements de pédales) ; elle s’adresse plutôt au 3ème cycle.

CARVALHO GuilhermePolyèdre – Les signes de l’arc (www.lessignesdelarc.or), 2015.
Durée : 3’
Pour hp
Composé pour le Concours des Lyres et des Arts 2016
Fin de 2ème cycle

CONDÉ GérardPresque rien, des nuages ? – Billaudot, collection Panorama vol.2, 1987.
durée : 3’
pour hp (peut se jouer aussi sur hc en accordant do b)
niveau : fin du 2ème cycle
Atmosphère poétique.
De nombreuses variations de tempo.

FOURNIER Marie-HélèneTrois Berceuses pour temps chaud – coll. Brigitte Sylvestre, L’Instrumentarium, 1994.
pour hp (ou autre instrument solo)
Écriture proportionnelle
La partition comporte un texte de présentation de M.H. Fournier.

FOURNIER Marie-HélèneBerceuse pour temps chaud (quatrième) – coll. Brigitte Sylvestre, L’Instrumentarium, 1996.
pour hp
Écriture proportionnelle
Théâtre musical : harpe, voix parlée, voix chantée, utilisation de bâton de pluie, maracas, sons tournants.
Cette œuvre peut être interprétée par une ou plusieurs personnes.
La partition comporte un texte de présentation de M.H. Fournier.

FOURNIER Marie-Hélène4 autres Muses – Artefact, 1997.
pour hp
Muse Émeraude et Muse Magmatique sont adaptées au 2ème cycle
Pièces mixtes : harpe et bande magnétique
La partition est accompagnée d’un CD

GIRARD AnthonyAlcanzar – Billaudot, 1998.
pour hp
L’écriture n’est pas particulièrement contemporaine, mais c’est l’harmonie qui sonne non classique, et le travail rythmique.

ICHIYANAGI ToshiStill Time III – Schott Japan, 1987.
Pour hp
Écriture non mesurée, tempo indiqué à la croche ou à la croche pointée

KASSAP SylvainAnother Landscape – Misterioso, collection Fil Rouge, 2008.
durée : 7’
pour hp
Cette pièce peut être jouée avec ou sans son accompagnement sonore; ce décor sonore se compose de bruits d’orage. Exploration de la pulsation, récurrence de figures et caractères contrastés musicaux.
Télécharger la bande son (76 Mo) (clic droit, enregistrer sous).

KELLER GinetteVibrations – Billaudot, 1990.
durée : 3’
pour hc
Écriture non mesurée, tempo à la noire.

LANZI AlessandroQuattro pezzi per arpa – Suvini Zerboni, 1969.
pour hp
Écriture non mesurée

LEJET ÉdithChemins croisés – Billaudot, 2016.
durée : 2’40
pour hc
début de cycle
Écriture mesurée, travail rythmique

LEROUX PhilippeHistoire filante – Billaudot, 1990.
durée : 1’30’’
pour hc
Écriture non mesurée, travail sur la pulsation et la technique des trilles.

LOUVIER AlainChimère – Leduc, 1974.
durée : 4’30’’
pour hp
Travail sur la pulsation
Enregistrement dans le CD « Catherine Michel en récital » (QM 6919)

MOSS PiotrAd libitum – Billaudot, 1985.
pour hc
niveau : fin du 2ème cycle
Le morceau comprend 26 séquences qui peuvent être exécutées dans l’ordre de présentation ou dans un autre ordre choisi par l’interprète ; on peut aussi choisir de ne jouer que quelques séquences.
Écriture non mesurée, travail de l’indépendance des mains.

NAHON Philippe Le chemin – Misterioso, collection Fil Rouge, 2008.
durée : 4’
pour hp
« des pas à inventer parsemés de silences mystérieux.
le rythme crée l’espace le temps d’un rêve, d’une vie…
comme la rime d’un poème la musique cherche sa voie, son chant.
chaque nuance est un regard un repos, un élan.
entre colère, douceur et violence chaque corde pincée dessine son chemin. » (Philippe Nahon)
Cette pièce peut être jouée avec ou sans son accompagnement sonore; ce décor sonore se compose de bruits de pas, et de coups d’enclume.
Sans interférences précises, l’élève réagira en fonction de ce qu’il entendra.
Écriture classique, mais proportionnelle, et assez libre dans le déroulé, avec quelques réservoirs de notes à développer librement ; pédales délicates.
Télécharger la bande son (62 Mo) (clic droit, enregistrer sous).

ROLLAND Grégoire Intuition d’instants – Misterioso, collection Fil Rouge, 2008.
durée : 5’
pour hp
« Intuition d’instants est une œuvre issue de la théorie de Roupnel qui propose une vision du temps composé d’une succession d’instants, comme une droite est faite de points sans dimension. Ainsi, cette pièce doit s’alimenter d’une vraie prise de conscience des instants (de la simple attaque d’une note à l’intégralité de l’œuvre), de leur réminiscence, mais aussi de leur transformation (différence d’intensité, de timbre, de hauteur, ou de durée). Le silence tient aussi une place primordiale car il représente le néant, seul temps continu dans cette série d’instants. » (Grégoire Rolland)
Jeu sur des contrastes, changements subits d’ambiances.
Exploration de différentes façons d’étouffer. Pédales délicates.

ROSSÉ FrançoisHaarpi – Misterioso, collection Fil Rouge, 2008.
durée totale : 9’
pièce en 5 épisodes, chacun durant de 1’ à 2’
« Petite randonnée d’une jeune Haarpi explorant une forêt de harpes, avec ses sons divins certes, mais aussi avec ses flèches, ses paroles et ses cris… cette proposition s’adresse autant au musicien qu’à son instrument (!)… en revisitant ainsi la harpe on peut y puiser son origine, sa préhistoire, sa mémoire et dans le miroir, notre propre origine, notre propre être. Issue de la famille des cithares pour accompagner le chant, mais aussi de l’arc pour la chasse ou la guerre… dans son aurore, la harpe est très métissée dans sa nature au-delà de l’image parfois bien figée qu’on a pu lui donner dans nos pays occidentaux. Visiter la forêt de harpes avec Haarpi vous garantit une cure de jouvence… » (François Rossé)
Ce sont 5 pièces brèves et ludiques, pouvant être travaillées indépendamment les unes des autres (on peut imaginer de les enchaîner avec plusieurs élèves). Certaines sont gestuelles, d’autres proches du théâtre musical. La 5ème peut être jouée sur harpe celtique ; dans un contexte pédagogique, il est possible également d’adapter la 3ème pièce à la harpe celtique. Phrasé avec glissé de pédales, frottements des mains sur les cordes, glissées avec la clé, frisements, zingages avec les pédales, correspondance voix parlée et jeu de harpe…

SCHUEHMACHER GillesDeux inventions – Harposphère, 2005.
durée : 3’40’’
pour hp
Écriture mesurée, mais changements de mesures incessants.
Travail sur le rythme et les nuances.
La deuxième Invention est plutôt réservée au 3ème cycle (nombreux trilles, rapidité du tempo).

VOIRPY Alain5 pièces pour harpe – Lemoine, 1986.
Esquisse I, Esquisse II, Tête à tête (duo constitué des Esquisses I et II), Elégie, Nocturne
pour hp
niveau : début et milieu de 2ème cycle
Écriture non mesurée ; de nombreuses indications de nuances et d’attaques ; travail des pédales.

Musique d’ensemble

BENSA OlivierPling – Harposphère, 2000.
Pling est un conte musical pour ensemble de harpes, flûte et récitant. Le texte est de Nathalie Fillion. Conçu pour une classe de harpe, tous les niveaux peuvent participer. L’écriture dans son ensemble est plutôt traditionnelle, mais quelques modes de jeu sont employés, et le rapport texte / musique est très intéressant.

BERIO LucianoAutre fois (berceuse canonique pour Igor Stravinsky), pour flûte, clarinette et harpe – Universal edition, 1971.

BRESCHAND Hélène Nuits blanches, pour deux harpes, Les signes de l’arc (www.lessignesdelarc.org)
Ecriture graphique, improvisation
Texte de Alexandre Block ad lib.

CARRÉ GillesL’addition, pour flûte traversière et harpe celtique ou grande harpe – Harposphère, 2001.

CARRÉ GillesVariations sur un thème non mesuré, pour trompette en sib et harpe – Salvi, 1990.
Niveau : fin du 2ème cycle

FOURNIER Marie-HélèneTrois Berceuses pour temps chaud – coll. Brigitte Sylvestre, L’Instrumentarium, 1994.
La première Berceuse peut être jouée en canon à plusieurs instruments différents.
La deuxième est écrite à deux voix, pour deux harpes ou autres instruments.

TÔN-THÂT TiêtTranh, pour harpe celtique et grande harpe – Éditions Musicales Transatlantiques, 1980.
durée : 4’15’’
la partie de hc : niveau fin du 2ème cycle
la partie de hp : niveau 3ème cycle
Mélange d’écriture mesurée et non mesurée

VOIRPY AlainTête à tête, pour deux harpes – Lemoine, 1986.
Duo extrait du recueil 5 pièces pour harpe. Il résulte de la superposition de deux pièces solo, Esquisse I et Esquisse II, jouées simultanément.

WEBER AlainInstrumental flûte 1, pour flûte et harpe (ou piano) – Leduc, 1992.
durée : 2’15’’
Non mesuré

WEBER AlainPreludio, pour cor en fa et harpe – Leduc, 1981.
durée : 2’25’’
Écriture proportionnelle

WEISSBERG DanielTrigger, pour harpe et 3 instruments mélodiques – Nepomuk, coll. Nicola Hanck, 1999.
durée : 3’
pour hp
« Dans Trigger (angl. déclencheur) des passages en mesure libre alternent avec des passages mesurés. L’exécution d’ensemble exige que chaque exécutant suive la voix des autres, car il se produit à plusieurs reprises des événements sans paramètre rythmique qui donnent des impulsions à l’exécution d’ensemble. La distribution des instruments mélodiques peut être la suivante :
1ère voix : flûte, hautbois, clarinette, violon
2ème voix : clarinette, violon, alto
3ème voix : basson, violoncelle
Pour les bruits, il faut trouver des solutions pour chacun des instruments choisis ».
(Daniel Weissberg)

WERNER Jean-JacquesTrois ritournelles, pour flûte et harpe – Éditions Musicales Transatlantiques, 1975.
La 2ème pièce est d’une écriture non mesurée.
Ces pièces peuvent également être jouées à la harpe celtique et à la flûte à bec.